Clowns Sans Frontières © Christophe Raynaud de Lage

Terrain

Zoom sur les actions en France de Clowns Sans Frontières

Concerné par les conditions de vie des personnes exilées sur son propre territoire, CSF intervient auprès des personnes en situation de migration en France depuis 2011. De nombreux partenariats ont été noués avec des structures sociales et culturelles (Médecins du Monde, Médecins Sans Frontières, La Timmy, l’Espace Périphérique, Emmaüs Solidarité, etc.) afin de proposer spectacles et ateliers artistiques notamment auprès des mineurs isolés étrangers (MIE) mais aussi auprès des enfants de familles exilées. L’association a poursuivi en 2020 sa présence auprès de ces publics qui ont été très impactés par la crise sanitaire, sociale et économique. En 2021, de nouvelles collaborations verront le jour pour répondre à travers des interventions artistiques aux besoins psychosociaux des publics en grande précarité en France. CSF mettra son expertise, développée depuis 27 ans sur le terrain à l’international, au service des publics les plus fragilisés par la crise dans l’hexagone, notamment en Ile-de-France et en particulier dans les quartiers de la politique de la ville auprès des MIE.

Des ateliers de pratique artistique pour les enfants du CHUM d’Ivry en octobre 2020

En octobre 2020, dans le cadre d’un partenariat avec Emmaüs Solidarité, 10 artistes bénévoles ont proposé 6 ateliers artistiques (clown, danse, musique, …) à une trentaine d’enfants, entre 6 et 12 ans. Ces derniers sont scolarisés par l’Education Nationale sur le Centre d’Hébergement d’Urgence pour familles Migrantes (CHUM) d’Ivry-sur-Seine géré par Emmaüs Solidarité. Les vacances scolaires sont souvent des périodes creuses pour les enfants et leurs familles qui ne peuvent malheureusement pas programmer d’activités. L’école du CHUM est, elle, restée ouverte et, en partenariat avec l‘équipe d’animation socioculturelle d’Emmaüs Solidarité, les artistes de CSF ont pu intervenir auprès de 3 classes. Réunir ces enfants autour du jeu, du rythme, de l’expression corporelle par-delà leurs différences linguistiques et culturelles, apprendre à être ensemble, ouvrir à nouveau leur imaginaire, être à l’écoute et force de proposition a été possible grâce à la créativité et grande adaptabilité des artistes intervenants.

« Les deux artistes qui sont intervenues le jour où j’étais présente ont été très réceptives et délicates avec les enfants qui, sans savoir ce qui les attendait, ont pleinement joué le jeu. C’était très enthousiasmant et j’ai senti que les enfants avaient gagné en confiance grâce à l’atelier, il m’a été beaucoup plus facile de travailler avec eux les jours qui ont suivi ! »

JENNIFER OÏFFER-BOMSEL, enseignante à l’école du CHUM d’Ivry

Vous devez accepter les cookies pour afficher les vidéos.